Forum : la vie au Lycée Gassendi et ... un peu après!

Ils en parlent tous encore et encore... Ecoutons-les et entrons dans les discussions.
Ils en parlent tous encore et encore... Ecoutons-les et entrons dans les discussions.

Dans cette rubrique, on peut évoquer et discuter à la lumière du présent et des rebonds que ça entraîne parfois, tout ce qui concerne la vie passée à l'intérieur du Lycée. Les classes, les études, les récréations, l'internat, les profs, les cours, les "pions", les élèves, le "foyer", les réfectoires, le gymnase, les dortoirs etc ...

Dans nos rares moments de calme et de solitude pouvait parfois venir nous trotter dans la tête à l'insu totale de notre plein gré off course et entre une dissertation de philo et une série de problèmes de maths, cet air qu'on entendait aussi dans tous les juke-box...

Elles étaient toutes si jolies en effet, cette année là... encore plus!

Déposée par Roger Bonjean -qui faisait sa terminale au Lycée Thiers à Marseille- avec le commentaire N° 1 ci-dessous. Beaucoup se reconnaîtront bien sûr. Premier rang au centre le Proviseur M. Pruniaux et le prof de Math de ME M. Reynaud.

                                                  Et ça, ça vous rappelle quelque chose de nos années soixante?

Expérience de Pascal à Courbon - Robert Faverge et ses élèves de seconde
Expérience de Pascal à Courbon - Robert Faverge et ses élèves de seconde
Eclipse totale de soleil photographiée à Digne en 1961
Eclipse totale de soleil photographiée à Digne en 1961

Qui est-il?  Question 160 de JP Daumas
Qui est-il? Question 160 de JP Daumas
Photo de JP Daumas. Question de Forum : Qui sont-il?
Photo de JP Daumas. Question de Forum : Qui sont-il?
Film que nous avait vivement conseillé en 1ère notre prof de français M. Queyrel selon le souvenir précis et la photo de Gérard Mathieu (commentaires 98 à 102)
Film que nous avait vivement conseillé en 1ère notre prof de français M. Queyrel selon le souvenir précis et la photo de Gérard Mathieu (commentaires 98 à 102)

Suite aux décisions de notre Assemblée Générale du 30 mai 2017, un petit mot  pour éviter l’infléchissement progressif de ce Forum sur la pente exclusive du dialogue ou de la conversation à trois seulement. C'est souvent centré sur une seule classe que la plupart ne connaissaient  même pas, mais qu'ils sont néanmoins ainsi amenés, s'ils le veulent bien, à un peu mieux connaître en lisant. 

Nous l'avons voulu ouvert à tous les anciens du Lycée Gassendi des années soixante, adhérents ou non de l'association, mais nous aimerions aussi, comme il en a été émis le souhait que les adhérents puissent s'y investir d'avantage...
Il importe, pour cela, que le forum ne tourne pas de façon  exclusive au dialogue entre deux ou trois seulement anciens du Lycée, pour que tous les participants réels et potentiels ne se sentent pas mis sur la touche, cantonnés de fait à faire "galerie". Merci de le comprendre et de vous mobiliser désormais en conséquence.....Les uns en sortant de la "galerie" où ils se sont quand même laissés ranger, pour intervenir dans le dialogue ou ouvrir d'autres sujets concernant d'autres aspects de la vie au Lycée ,et les autres en acceptant  d'ouvrir un peu plus leur champ d'intérêt et de laisser un peu plus de place et de temps aux autres pour s'y lancer..
Merci à tous,
Michel Berlin

Commentaires : 151
  • #151

    Modérateur (lundi, 12 juin 2017 14:31)

    Chers amis,
    Je reprécise bien que le forum a but but essentiel d'ouvrir un espace de libre discussion et d'échanges pour nouer, entretenir et développer des liens entre anciens de Gassendi connectés sur et par ce site, qu'ils soient ou non adhérents membres encartés de l'association. Qui dit échanges dit nécessairement et inévitablement dialogues. Et même parfois dialogues vivants et animés. C'est ce que je nous souhaite encore le plus longtemps possible. Et, à l'évidence, il nous appartient éventuellement si besoin en était, par nos "réponses", nos réactions et nos apports nouveaux sans pour autant empêcher, couper, ou fermer volontairement ou systématiquement les discussions et débats en cours, que ces échanges ne se réduisent pas à des monologues ou des dialogues à deux dans un coin du Forum... Encore que pourquoi pas de temps en temps. Bref le fil est subtil et compliqué comme l'est la sensibilité humaine de chacun. Je nous fais confiance pour nous en débrouiller comme nous l'avons finalement fait pendant des années ... à Gassendi.

  • #150

    Alain Revest (dimanche, 04 juin 2017 15:31)

    Mon cher Michel
    votre commentaire est d'une élégance et d'une justesse rarement égalé dans ce bas monde!!! Il serait dommage que nous ne suivions pas tes recommandations , j'invite tous les adhérents à faire partager des souvenirs communs sur ce forum 'et d'en faire de même pour les futurs adhérents





  • #149

    MG , le rabatteur et le rabattu en 1961 (vendredi, 26 mai 2017 21:39)

    Non, Michel, ce n'est pas Aliaga
    Je sais qu'il était bagarreur jusqu'en 3ème, mais en 1ère on ne l'entendait plus et il était doux comme un agneau, bien qu'il ne faille pas trop le chatouiller, je ne sais pas comment il se comportait à l'internat
    Tu as pensé à lui parce qu'il était personnel et sombre
    De toute façon , "X" et le rabatteur étaient des externes tous les deux, donc tu enlèves tous les internes de la liste déjà
    Ce qui est contradictoire, c'est que tous les deux étaient amis et se parlaient , "X" n'avait aucun problème avec les profs , plutôt ombrageux et nerveux
    Le rabatteur plutôt expansif, mais limité et peu travailleur
    De plus on n'a plus vu ce rabatteur l'année d'après, tandis que "X" s'est retrouvé avec nous en Terminales
    Alors là l'étau se resserre

  • #148

    MB (jeudi, 25 mai 2017 07:34)

    Gérard, ta mémoire est fantastique. Je ne m'en souviens plus, mais je me jette à l'eau quand même. Serait-ce Jean-Louis Aliaga ton X? Quant au rabatteur sachant ou non rabattre sur ordres, je n'en sais rien...
    Michel
    PS J'espère qu'on va se voir mardi prochain.... à Forcalquier pour l'AG....

  • #147

    MG et le missionné non démisionnaire (suite et fin) (mercredi, 24 mai 2017 22:30)

    Donc "X" dit lui aussi qu'il démissionnait , c'est alors que Maître Queyrel lui rétorqua du haut de sa chaire :
    ----" Vous ne pouvez pas , vous avez été élu ! "
    On attendait une explosion de la part de "X", qu'il se lève en criant , fasse un esclandre , claque la porte en sortant, mais rien de tout cela ne se produisit , car il était quand même de bonne composition et acceptait le résultat du vote.
    Est-ce qu'un autre l'aurait accepté ?
    De toute façon, s'il avait refusé catégoriquement, le suivant de la liste au tableau aurait été désigné, car on lui aurait refilé " la patate chaude " (selon l'expression vulgaire), et s'il avait refusé lui aussi le suivant y avait droit, etc...
    L'heure était passée, ce qui a permis à Queyrel de "buller", nous étions contents nous aussi d'avoir "bullé".
    Cependant certains ont du passer un mauvais quart d'heure dans la cour quand "X" les a coincés , car il avait la détente facile , ce qui était de bonne guerre !
    On remarquera que le "Je démissionne" de RF désespéré à l'avance et le "Je démissionne " de "X" par le fait accompli ont abouti au même résultat puisqu'ils n'ont pas démissionné , à savoir que l'un ne pouvait pas agir sur le mauvais score au Bac, et l'autre complètement laminé n'avait pas la force de s'opposer à ce raz de marée
    Mais par la suite, "X" s'acquitta consciencieusement de sa tâche toute l'année, empilant et emportant les carnets à la direction , et puis tout cela fut vite oublié, car le travail ne manquait pas avec le Bac à l'horizon
    D'ou les deux :
    QUESTION n°20 Bis : qui était le "rabatteur" ?
    QUESTION n°20 Ter : qui était "X" ?
    Malheureusement le rabatteur a disparu depuis longtemps , et s'il était encore là je serais déjà allé le voir pour lui rappeler cette anecdote , on en aurait rigolé comme des tordus en se tapant sur le ventre et en buvant un pot
    Quant à "X" , s'il a eu vent de ce souvenir, il se peut que ce soit moi qui passe un mauvais quart d'heure s'il s'en souvient , ou bien il dira que j'ai inventé , ce qui serait mieux pour moi !
    Mais boff ! c'était il y a 55 ans , il y a prescription , et puis il faut le prendre en souriant, même si je rallonge un peu trop pour faire plaisir au public
    Comme indices , je dirai que "X" était bon en Physique et en Maths (ce qui contentera RF) , et que le rabatteur n'a pas eu le bac, on ne l'a plus vu l'année d'après

  • #146

    MG l'impatient (dimanche, 21 mai 2017 17:51)

    J'attends mon anecdote qui a été coupée accidentellement

  • #145

    MG et le démissionnaire non démissionné (suite) (dimanche, 21 mai 2017 17:08)

    Jimdo l'idiot a envoyé le début seulement du message sans mon autorisation ??
    Je reprends :
    Nom d'un chien ! les élections actuelles m'ont fait oublier l'élection historique de 1961 en 1ère :
    Donc le rabatteur rabattait , certains changeaient d'avis et raturaient leurs feuilles, on cachait celui qu'on avait choisi, on se menaçait, on en venait presque aux mains sous l'oeil impassible de Queyrel qui voulait une élection "collégiale" pour s'en laver les mains
    Le ramassage eut enfin lieu alors que l'heure était bien avancée, les résultats mis au tableau, les noms des "élus" dans plusieurs colonnes, la colonne de "X" se remplissant dangereusement et il arriva ce qui devait arriver : "X" a eu le maximum sans ex aequo et donc sans second tour, un vote massif en sa faveur en tant que favori (je ne connais pas le pourcentage), la classe vibrant sous des applaudissements méchamment appuyés.
    Je ne sais pas s'il y a eu des abstentions ou votes blancs ou nuls, mais nous étions nombreux car mélangés en Français (les A ,A', B, C , M , M')
    Certains autres figuraient au tableau, peut-être moi ou Michel, je ne sais plus.
    Et qu'arriva-t-il alors ?
    Et alors il arriva que "X", qui bouillait de rage, tapa du poing sur sa table et clama haut et assez fort pour qu'on l'entende (malgré le bruit) :
    -----"JE DEMISSIONNE ! "
    D'ou la QUESTION n°20 :
    Que lui répondit Maître Queyrel ??

    (logique, lapidaire et sans appel)
    Et qu'arriva-t-il ensuite ?
    Mais j'ai peur que seul le Dieu Mathieu ne le sache

    La suite ensuite

  • #144

    MB (dimanche, 21 mai 2017 16:46)

    On attend avec patience. Et en attendant, ne pas oublier l'assemblée générale du 30 pour le plaisir de poursuivre de vive voix en se retrouvant tous une nouvelle fois sur la place du Forum des Roche de notre ami Pierre-Jean.

  • #143

    Le démissionnaire non démissionné (suite) : (dimanche, 21 mai 2017 16:16)

    Nom d'un chien ! les élections actuelles m'ont fait oublier celle de 1961 en 1ère dont je dois terminer la suite

  • #142

    MG et le "rabatteur" (samedi, 06 mai 2017 19:31)

    Laisses-moi finir mon anecdote, MB, j'ai employé "rabatteur" car je ne voulais pas donner son nom, mais c'est au sens figuré, "agitateur" ou "emmerdeur" était plus approprié et il ne s'agit que d'une seule fois que çà s'est produit, ce "X" se faisait chahuter par lui , moi aussi je me suis fait chahuter
    Toute cette histoire est véridique , toi aussi tu as voté comme les autres , mais là ma mémoire a des limites, je ne sais même pas si j'ai voté pour "X"
    Evidemment tu ne risquais rien car tu était trop occupé à marquer les notes sur le cahier de la classe (en particulier les 0 de ceux qui ne savaient pas leurs leçons comme un certain que je ne nommerai pas), et il fallait voter pour quelqu'un de disponible
    Mais c'est vrai que ce "rabatteur" nous a tous surpris par son insistance et je plains ce pauvre "X"
    Ils sont tous les deux sur la photo de 1ère, mais la question ne portera pas sur leurs noms, mais sur Sieur Queyrel
    A propos d'astres, demain vers Minuit il y a une conjonction entre la Lune et Jupiter à voir aux jumelles
    RF est un vrai littéraire car je n'ai jamais lu Les Conquérants
    A propos de détecteur à métaux, sur la plage il y en a un qui de bon matin cherche souvent
    çà suffit pour aujourd'hui

  • #141

    MB (samedi, 06 mai 2017 18:41)

    Comme de bien entendu MG, nous avons traversé des mêmes évènements mais nous n'en avons pas été traversés de la même manière... Loin de moi l'idée de l'existence d'un quelconque "rabatteur" sachant rabattre à l'époque... et même maintenant en y repensant. Je n'ai rien vécu de semblable ou alors ça m'a traversé de part en part en glissant et sans ne laisser aucune trace....mémorielle... De qui veux-tu donc parler???? En aurait-il la même interprétation? Peut-être est-ce ta carrière passée de prof qui t'a fait revenir à toutes ces choses passées résonnant avec ton expérience d'enseignant pour les éclairer ou les ré-éclairer en fonction du vécu du moment ???? Mais néanmoins, quelle mémoire ce Mg, décidément plus que plus plus...

  • #140

    RF (samedi, 06 mai 2017 10:55)

    MG se promène le long de la mer pour observer les astres, le coucher de soleil avec le fameux rayon vert, pas avec un détecteur à métaux !
    Il a sans doute lu depuis Les Conquérants de José Maria de Heredia.

  • #139

    MG et le démissionnaire (vendredi, 05 mai 2017 23:59)

    L'anecdote n°19 ayant l'air d'avoir été digérée, nous allons passer à la n°20, qui est longue (d'ou plusieurs épisodes), méchante, cruelle, amorale, acide et même caustique (ou basique comme dirait RF)
    Nous avions Sieur Queyrel en Français en 1ère à la rentrée 1961, le cours se déroulant habituellement dans un silence littéraire légèrement assoupi ; c'est à cette rentrée que sont apparus les 1ers carnets de notes individuels, dans lesquels les pions marquaient les notes chaque mois, que les parents devaient signer, puis qui étaient restitués à l'administration pour vérification, ceci dans un aller-retour laborieux et nouveau .
    Seulement voilà : qui allait se charger du ramassage et de la restitution ? car il n'y avait pas encore de délégué de classe ni de prof principal corvéable comme maintenant, les profs n'étaient là que pour faire cours , ce qui a bien changé ( pour ceux qui l'ignoreraient encore)
    Je ne pense pas qu'un masochiste se soit désigné pour ce travail dans la classe et je ne me souviens pas si Queyrel nous l'a demandé , mais il a établi un vote à bulletins secrets pour désigner un "bouc émissaire" qui se chargerait de cette corvée de "chiottes", tel un sergent voulant désigner un soldat .
    On pourrait penser que ceci s'est fait en silence , chacun écrivant le nom de son voisin ou du pitre de la classe ou de celui qu'on n'aimait pas pour se venger. Et aussi qu'il y aurait beaucoup d' "élus" malgré eux, des égalités de voix , et même un 2ème ou 3ème tour
    Mais c'était sans compter sur un certain élève beau parleur, meneur, agitateur, manipulateur, appelons-le "le rabatteur", qui nous avait déjà travaillés un à un aux récrés en douce, pour faire nommer un élève qu'il avait choisi et qui ne s'y attendait pas , et un chahut s'est installé en classe car ce rabatteur a continué à nous travailler à haute voix sans relache, sous l'oeil indifférent et amusé du prof !
    Appelons "X" celui que le rabatteur avait choisi et qui bien sûr a vu venir l'orage à l'horizon, a grogné et ruminé dans son coin, sachant que les dés étaient jetés et qu'il irait en enfer !
    Ce fut long et besogneux et nous verrons la suite prochainement

  • #138

    MG et les missionnaires (jeudi, 27 avril 2017 23:08)

    Mais non, RF n'allait pas se faire moine ni se mettre en congé de longue durée
    C'est très simple, RF a dit:
    "S'il n'y a pas 70% de reçus au bac, JE DEMISSIONNE " !!
    MB et RF vont être déçus
    Oui, je sais, c'est une expression bien banale, elle est bien vieille, elle est usée, elle est éculée, on la lit chaque jour dans les journaux, on l'entends à la télé.
    Bref, j'allais envoyer ce message , mais alors que je me promenais le long de la mer en cherchant une 20ème anecdote, j'ai reçu un flash derrière la tête comme je vous l'avais dit (était-ce des quantas, des bosons, des quarks qui m'ont traversé ?) , le choc m'a fait asseoir et j'ai dit à haute voix :
    "....Pourquoi n'ai-je pas fait le lien avant ? "
    En effet RF n'avait pas la primauté à Gassendi d'avoir dit qu'il démissionnerait, un élève l'avait dit devant nous l'année d'avant ! Mais de quoi un élève de 1ère démissionnerait-il ?
    indice : nous avons été très méchants avec lui, mais on était des gamins !
    Donc , les anecdotes 19 et 20 sont reliées uniquement par cette expression "Je démissionne" et c'est un pur hasard
    Mais je la fais courte ce soir car dans mon dernier message Jimdo m'a laché et j'ai du recommencer
    Donc la suite de l'anecdote 20 très bientôt, mais attention , il y aura 2 questions !

  • #137

    MG le faux endormi (jeudi, 27 avril 2017 16:49)

    "Patience et longueur de temps...." mais priez St Mathieu pour que je ne meure pas avant !
    Je peaufine ma réponse car j'ai eu un paquet de quantas du passé (chers à RF) qui préparent la question suivante et qui m'ont donné un choc violent derrière la tête, ce qui a fait surgir un souvenir qui va faire tomber Michel dans son fauteuil de psy !!

  • #136

    MB (lundi, 24 avril 2017 13:55)

    Oui! Rom effacée ou RAM avec défaut d'inscription, quoi qu'il en soit "on" RAMe tous Gérard... qui savoure...

  • #135

    RF à étonnant MG (lundi, 24 avril 2017 04:13)

    Comme Faraday, ta mémoire courte (ROM) te fait défaut ! Il notait tout sur des petits papiers !
    J'ai hâte de savoir ce que ma RAM m'a fait oublier �

  • #134

    MB (samedi, 22 avril 2017 08:41)

    Voilà le magnesium et son nouvel éclair. Une "réponse" éventuelle me vient. Si Robert n'a pas évoqué l'éventualité de se faire Hara Kiri ( ce qui aurait été dommage et surtout très douloureux) Aurait-il évoqué celle de se faire moine?

  • #133

    MG le lointain (vendredi, 21 avril 2017 19:55)

    Ce n'est pas une référence d'avoir trop de mémoire du passé très lointain et pas de celui de la veille , car j'oublie souvent ou j'ai rangé mes affaires , mes papiers et je fais des recherches qui n'en finissent pas ; je me retrouve mal dans un désordre constant car je m'intéresse à trop de choses , je note tout et je ne sais plus ou j'ai mis mes notes, je garde des papiers périmés , mais je n'oublie pas mes RDV (l'habitude des emplois du temps quand j'enseignais, avec les conseils de classe , le programme à finir, etc...)
    il paraît que quand on vieillit, on perd sa mémoire immédiate, on oublie ce qu'on faisait quelques années avant ou la veille , mais on se rappelle mieux du passé lointain ; j'oublie moi aussi les prix et même ce que j'ai acheté car c'est matériel; je pense un peu trop et j'agis avec retard, je ne suis pas un actif primaire, mais plutôt un inactif rêveur secondaire (comme disent les psy. en caractérologie)), sauf si je suis très intéressé par des choses pas toujours utiles, et j'essaie de ne pas remettre au lendemain
    Alors j'ai des souvenirs du passé qui surgissent par paquets sans que je fasse des efforts, mais qui sont véridiques, car je sais qu'on a tendance à transformer des souvenirs sans le vouloir ou même à les inventer, comme les personnes très agées qui disent avoir voyagé chaque année dans des pays ou ils ont mis les pieds une seule fois ou même jamais
    Bref, je vais donner la réponse de la question 19 , RF dit que je suis acide mais il va être étonné d'apprendre qu'il n'a pas la primauté de ce qu'il a dit, car c'est plutôt courant !
    Mais d'abord j'envoie ce message car si Jimdo fait dodo, il va m'entendre !!

  • #132

    MB (lundi, 10 avril 2017 23:23)

    Mais enfin Gérard.! D'où sors-tu tous ces souvenirs? Même RF ne se souvient pas de ce qu'il aurait dit.... et moi non plus. Et ces scores au bac, où as-tu pris et conservé ces infos? Je ne me souviens quant à moi d'aucune note..Même pas, celles de MPC à Marseille, ni celles plus tard en fac de psychologie...J'oublie très rapidement, car je n'y attache aucune importance, le prix des choses que j'achète, car une fois achetée, c'est comme un plein d'essence, un simple moyen qui ne permet que de parcourir une autre partie du chemin, celle vers laquelle va alors la pensée.

  • #131

    MG ( Sous Pape et ingénieur dans le temps ) (lundi, 10 avril 2017 22:32)

    Mé non ! RF n'a jamais dit qu'il se ferait Hara-Kiri, c'était beaucoup plus humain, il ne plaisantait pas vraiment mais voulait qu'on ait honte de nous, et il avait raison, les non reçus n'avaient qu'à travailler, mais il ne faut le leur dire, sinon je me fait laminer.
    Et puis c'est grâce à lui que j'ai eu un flash de mémoire, car je ne connaissais pas le nombre d'admis au bac, et je me suis souvenu des 62,7 % , mais là ou j'ai fait erreur, c'est qu'il parlait bien de 70% et non de 75 !
    Donc il suffisait d'avoir trois admis de plus parmi les 13 refusés pour atteindre les 70% soit 25 de reçus !!
    Je reconnais 4 redoublants sur la photo de 1964, je ne me souviens plus des autres, et certains ont du aller ailleurs
    il fallait avoir 200 sur 400 pour la moyenne avec les coefficients, j'ai eu 202, c'est très médiocre , mais j'ai évité l'oral de rattrapage.
    Ce n'est pas un déshonneur de redoubler et je l'aurais accepté
    J'ai quand même "déchiré" un peu (la foudre a du réactiver mes électrons paresseux ), car certains , qui pourtant étaient doués e maths et physique, ont du passer cet oral de contrôle et ont été rétamés;
    Si j'étais méchant, je raconterais que j'en connais un qui m'en a voulu à mort car mes notes de l'année n'étaient pas suffisantes et j'avais peu de chances de réussir ( c'est fou ce que les gens me veulent du bien ), et le pauvre a du passer l'oral et s'est fait éliminer en maths , car l'examinateur l'a interrogé sur l'hélice et ses équations, on les avait vues en fin d'année pourtant, mais il n'a pas su argumenter pour être explicatif (alors qu'il n'était pas muet comme je l'étais) , et l'autre ne l'a pas raté.
    çà me rappelle (mais Sieur Faverge s'en souvient-il ?) que RF nous avait prévenu de faire attention avec les examinatrices "vieilles filles", voulant dire certainement de ne pas se montrer brusque ? Mais là ce n'était pas une vieille fille qui l'interrogeait, et je le connaissais bien pour savoir qu'il manquait souvent de diplomatie
    Michel veut ma mort en disant que trop de souvenirs vont me faire exploser et tuer mes souvenirs un jour ? il n'a pas inventé la machine à remonter le moral !
    Bref, c'est vrai que depuis quelque temps il m'est poussé une bosse de souvenirs derrière le crâne, et j'ai dit au coiffeur de faire attention de ne pas me l'écorcher !
    Ma soupape n'est pas encore pleine, et comme le disait Feu Pierson :
    "-----il n'y a que deux métiers dans la vie : Sous-Pape et ingénieur !"
    il va donc falloir que je vous aide pour trouver ce qu'à dit RF , d'ou l'indice :
    il manque un seul mot , qui est un verbe !!

  • #130

    RF (lundi, 10 avril 2017)

    Oui, étonnant et un peu acide ce MG. Il lui manque deux doublets pour acquérir la configuration stable du gaz rare. C'est donc bien un acide de Lewis !!!

  • #129

    MB (samedi, 08 avril 2017 13:38)

    Étonnant ce Gérard Mathieu quand même! Il n'oublie rien. La fonction habituelle d'oubli ne fonctionne pas chez lui. Un phénomène de foire en effet. Un jour .... on l'aura comme dit la pub à la télé. La soupape va siffler,car ça sera trop plein ... de souvenirs. Il s'agissait donc de risquer de se faire Hara Kiri pour Robert F?

  • #128

    RF à Mg2+ (samedi, 08 avril 2017 08:48)

    Quelle mémoire cation MG2+ ! En 1962/1963,sur 35 élèves de Math-Elem, 22 élèves ont été admis soit 62,7%, 13 refusés soit 37,3%
    Je ne me rappelle pas ce que j'ai dû vous raconter ! A l'heure actuelle, je pense que j'aurais dit: << je me fais hara-kiri ! >>
    Depuis, j'ai eu l'occasion d'aller au Japon et d'assister à des démonstrations percutantes de samouraïs !!
    Je n'ai jamais apprécié les estrades ! Par contre, Mr Avignon,vous vous rappelez, le petit Professeur des Ecoles, en blouse blanche avec équerre, compas et rapporteur au tableau (sic), qui occupait illégalement nos locaux !, les aimait bien !!
    Après, pour se protéger de la foudre, j'ai appris à mes élèves à estimer le voltage des lignes à haute-tension en comptant le nombre d'isolateurs !!

  • #127

    Mg (Alias MgSO4 , Mg(NO3)2 , MgCl2......) (jeudi, 06 avril 2017 21:24)

    Cette anecdote est véridique, je ne me permettrais pas de l'inventer, seulement il a fallu que je la romance un petit peu à mes risques !
    L'heure de cours avec Sieur Faverge en Terminales avait mal commencé :
    Il venait de rendre les résultats soit d'une interro., soit d'une composition ou autres, l'air était chargé d'électricité, ses yeux lançaient des éclairs et la foudre menaçait de tomber des nuages qui s'amoncelaient au plafond...
    On n'entendait plus que les mouches voler, l'air était si épais que son oxygène diminuait dangereusement (et j'essayai de me rappeler à partir de quel taux je m'évanouirai , bien qu'en Seconde j'avais séché sur la densité des gaz quand j'ai eu un zéro )
    C'est alors que RF nous toisa en s'avançant et nous lança d' un geste théâtral :
    "---- S'il n'y a pas au moins 75% de reçus au Bac, je ...........! "
    Je quoi, me direz-vous ? C'est l'objet de la :
    QUESTION n°19 : (Facile )
    Que RF (du Jura) jura donc de faire si ce nombre était en dessous de 75% ??
    Cependant j'hésite entre 70 et 75%, mais je pense que c'était 75
    Nous étions 35 en classe, je connaissais le nombre de reçus et j'avais fait le calcul, mais là j'ai oublié , et hélas le pourcentage se trouvait bien en dessous !
    Même ma réussite au Bac n'a pas suffi à faire pencher ce pourcentage fatidique (bien sûr que si j'avais échoué, je ne raconterai pas ce souvenir)
    Mais RF ne tint pas la résolution qu'il avait prise , résolution bien chancelante, et on s'en doutait
    Il faut vite que j'envoie ce message car si RF le grand chimiste acide l'intercepte avant que MB l'étudie , il risque de fumer de colère et de se transformer en acide sulfurique (même dilué), ou en acide nitrique, ou en acide chlorhydrique, et réagir sur moi, pauvre magnésium, et me transformer en sulfate ou nitrate ou chlorure, avec dégagement d'hydrogène , je ne sais plus !
    Bof !! il paraît que ces composés sont bons pour la santé , et puis si je me suis trompé et que le pourcentage de reçus atteignait les 75%, RF me le fera très vite savoir et j'aurai fait une boulette, je n'en mourrai pas, mais honte à moi, et je me confondrai en excuses (inutiles)
    Mais je suis trop loin pour qu'il m'atteigne, bien qu'en ce moment avec ces tempêtes, il y ait des pluies acides qu'il est fort capable de m'envoyer, mais les vents vont rarement d'Est en Ouest
    Et puis il peut aussi détraquer Jimdo en envoyant des ondes électromagnétiques
    Bon, j'arrête !

  • #126

    MG (bla bla bla bla) (samedi, 18 mars 2017 20:40)

    Quand j'ai revu M.Esseyric avant sa disparition, il marchait très difficilement avec ses deux béquilles et il m'a fait des confidences scabreuses :
    En 62-63 , sauf erreur, le proviseur Pruniaux avait son fils en 1ère C ou M , peu importe, et il ne voulait pas qu'en maths Eysséric soit son professeur; alors il a divisé la classe en deux pour que ce soit Raynaud son prof de maths, et il y a eu deux 1ères .
    D'autre part il était surveillé par Wepierre , car il arrivait souvent en retard, et le surgé se cachait derrière un pilier pour le guetter, mais Eysséric faisait de même en attendant que Wepierre termine sa ronde
    Mais je me souviens que Pruniaux jouait aussi à çà en fumant sa cigarette à 8h le matin devant la cour
    Je raconte cela parce que moi aussi j'ai été prof, et les chefs d'établissements sont plus aptes à surveiller les profs que les élèves, c'est dans leurs stages qu'on a du le leur apprendre et cette surveillance n'a pas changé !
    Je me souviens aussi avoir appris par une indiscrétion d'un autre professeur, qu'en 62-63, la direction avait mis une sonnette dans la salle des profs à Gassendi (la sirène ne devant pas suffire à ses yeux)
    De mon temps, dans la note administrative de fin d'année, il y avait une appréciation écrite sur la "ponctualité" ( de passable à très bien), mais çà ne concernait pas les principaux et proviseurs qui brillaient par des absences imprévues ( "Faites ce que je dis, mais ............" )

  • #125

    MG à RF (jeudi, 16 mars 2017 10:29)

    Tout ce que je sais c'est que 2e- + Mg++ = Mg
    Je ne savais pas que j'étais présent dans la chlorophylle, mais si j'ai bien compris je pourrais me transformer en Néon qui n'a que 10 électrons et est un gaz rare ?
    C'est trop compliqué pour moi !

  • #124

    RF à Mg++ (jeudi, 16 mars 2017 02:39)

    Puisque tu as perdu tes électrons et refuse d’être associé à un anion, c’est donc que tu es le Magnésium présent dans la chlorophylle ! 4 atomes d’azote de 4 noyaux pyrroliques te fournissent les 4 doublets qui te manquent pour acquérir la configuration stable d’un gaz rare. Comme la chlorophylle, on voit bien que tu détoxique et oxygène un peu les débats de Gassendi !
    En Franche-Comté, le passage de la royauté Espagnole, nous a laissé aussi un mot pour « petit ». C’est pèqueno qui s’est transformé en pèquenot pour désigner vulgairement le paysan ou le campagnard.

  • #123

    MG qui dit Ouf ! (mercredi, 15 mars 2017 20:32)

    Bien sûr que c'est Bergeret à côté de Guende sur la photo de 1ère, et entre Jaubert et Hallegatte sur l'autre
    félicitations quand même, Blanc était externe je crois , mais Bergeret logeait avec Ulmann; c'est lui qui m'avait parlé de Péchiney pour son père, il m'avait appris que le fondateur de Péchiney était petit et surnommé le pitchounet , d'ou le nom de l'usine
    Mais Bergeret n'était pas redoublant puisqu'il ne s'était pas présenté au bac comme je l'ai raconté
    Je suis étonné que tu ne sois pas au courant de cette histoire
    Au fait , j'aimerais bien savoir le nom de celui qui est à côté de Bergeret sur la photo de 1ère ? (celui qui est à sa gauche )

  • #122

    MB (mercredi, 15 mars 2017 19:29)

    je vois Bergeret à côté de Hallegate en ME 63-64, tous deux redoublants avec Blanc. Ils étaient avec nous en 1ere S et aussi au foyer Catho avec Ulmann. Mais son père travaillait-il à Pechiney? Il me semblait qu'il était Marseillais.

  • #121

    MG l'impatient (mercredi, 15 mars 2017 19:11)

    Mais non, je ne connais pas la photo du spectacle du foyer catho, je t'ai dit que c'est la photo de Gassendi de 1ère ,ni Dellacasagrande ni Hallegatte ni Jaubert n'étaient avec nous sur cette photo en 61-62
    Il faut que tu intersectionnes les éléments communs à cette photo et à celle plus haut du Forum de 1964
    Tu obtiendra un tout petit sous-ensemble non vide , à toi d' en voir les éléments, tu ne peux pas ne pas les trouver
    Je t'envoie la photo de 1ère de 6&-62 par mail

  • #120

    MB (mercredi, 15 mars 2017 17:51)

    Faut y aller par déduction et intersection... Je pensais à Dellacasagrande puis Hallegate. Mais ça ne colle pas.... Car il faut à la fois un redoublant qui était en ME avec nous en 62-63 (Hallegate ça irait). Car il est sur la photo ME 63-64 et il était aussi était sans doute avec Ulmann sur la photo du spectacle de la fête du foyer catholique du père Bernard.... Dellacasagrande était donc au foyer Catho mais, il me semble, pas en ME avec nous ou alors je ne m'en rappelle plus, car je le connais surtout de l'internat depuis la sixième. ET à part Hallegate, je ne vois pas d'autre doublant sur la photo de 63-64...avec Blangéro et Jaubert.
    Qu'en dis-tu Cat(i)on l'ancien à la mémoire inoxydable?

  • #119

    MG le correcteur (mercredi, 15 mars 2017 14:20)

    Je suis un cation car j'ai perdu 2 électrons qui sont sur ma couche externe, et j'ai 12 électrons comme numéro atomique ? Et je ne suis pas un âne (ion) !
    Mais je vas me venger !
    Vous n'y êtes pas du tout, RF et MB : l'élève à découvrir est à la fois sur la photo de 1ère de 61-62 et sur la photo de math-élem de 63-64 qui se trouve en haut du forum, il n'était pas interne à Gassendi, mais chez les curés derrière le Boul., et il partageait la même chambre que Ulmann en 61-62 ; il a redoublé sa 1ère en 62-63, tandis que Dibon a redoublé sa Terminale, donc MB a raison de dire que çà ne colle pas.
    Regardez bien les 2 photos, l'élève cherché n'était pas laconique, au contraire il parlait un peu trop avec nous, et je me souviens qu'il a cru longtemps que le regretté professeur Sieur Eysséric s'appelait vraiement Gibbon !
    De plus je ne pense pas que Dibon soit sur la photo de 1ère de 61-62, il devait être ailleurs

  • #118

    MB (mercredi, 15 mars 2017 12:00)

    Je me souviens bien de Dibon dont le père était ingénieur à St-Auban. Nous étions au dortoir et en étude libre de ME ensemble. Il m'avait fait découvrir les polars de Jean Bruce et son fameux
    agent secret Hubert Bonnisseur de la Bath. J'y ai pensé en effet pour la question de Mathieu Gérard. Mais pourtant ça ne colle pas ce retard, car il était interne et donc sur place....Sauf à passer
    le bac comme moi en externe... Mais alors pourquoi?

  • #117

    RF à MG++ (mardi, 14 mars 2017 17:03)

    Je pense qu'il s'agit de Michel Dibon, un élève un peu amorphe et laconique. Son père, Ingénieur des Arts et Métiers, travaillait chez Péchiney à Saint-Auban.
    A l'époque, cette usine était un des deux risques majeurs de la région puisqu'elle stockait du chlore. Dibon a dû refaire une deuxième année de Terminale. Il avait effectivement des problèmes.
    Une question de ma part Mg2+, un peu blaguante ! Comment s'appelle ton anion ?

  • #116

    MG le sportif du ciboulot (dimanche, 12 mars 2017 20:33)

    Quand on était en 1ère, les épreuves du 1er bac duraient 3 jours , à cause du latin pour les classiques et une autre épreuve , plus une épreuve d"éducation physique dans laquelle il fallait choisir des enchaînements ; elle se passait dehors derrière le lycée ou se trouvait le gymnase (je crois que c'était Gastaud notre prof , avec Lambert , Auzet et d'autres qui faisaient passer l'épreuve); il y avait des tapis de sol alignés, je n'ai pas été brillant, mais plutôt obscur, les points au-dessus de la moyenne seulement comptant pour le Bac ; mais j'ai eu le Bac quand même , bien qu'en sport je sois souple comme un manche à balai
    J'ai appris que Lambert avait créé une gymnastique à lui, malheureusement il a été atteint de la maladie d'alzheimer ; il avait une mauvaise vue , et quand on courait le 60m , je me souviens que c'était son fils qui lisait le chrono
    Mais là n'est pas la question !
    Les matins des 3 jours de l'examen du Bac il fallait venir à 8h , je dis cela parce qu'un élève de notre classe s'est pointé à 9h , je ne sais plus quel jour, et donc a été refoulé !
    Que croyez-vous qu'il fit ? Qu'il pleura ? pas du tout !
    il dit que ce n'était pas grave, qu'il s'en foutait et qu'il repasserait le Bac l'année suivante ; il croyait que le début de l'épreuve commençait à 9h, car c'était une épreuve de 2h seulement (je n'en suis pas sûr), et nous on était sûr qu'il ne s'était pas réveillé ou bien qu'il redoutait l'examen ; mais il l'a bien pris , et il n'était pas mauvais élève puisqu'on le voit sur une photo de Terminales 2 ans après
    Donc la :
    QUESTION n°18 (facile)
    Quel est le nom de cet élève ?
    indice : je crois que son père travaillait à Pechiney (à confirmer)

  • #115

    RF à MB et MG (samedi, 11 mars 2017 12:12)

    Je me rappelle très bien de Panzani, un blondinet. C’était un élève intelligent mais original et fantaisiste. Ses réactions étaient déconcertantes. . . Par exemple, il ne pouvait pas projeter des relations vectorielles sur les mêmes axes que tout le monde ! il était très doué pour les Mathématiques et trouvait des solutions originales à ses problèmes de Physique ! André venait de Saint André les Alpes (le pays d’élevage des escargots à cette époque !). Je pense qu’il avait du mal à s’adapter au régime de l’internat. Mais j’en conserve un excellent souvenir.

  • #114

    MG testeur d'élite (vendredi, 10 mars 2017 20:34)

    Pour voir si Jimdo ne va pas encore me jouer des tours je vais faire un petit test (çà s'appelle un testicule pour les ignares et les analphabètes):
    L'autre jour j'ai vu à la télé le film "Shooter, tireur d'élite" et j'ai pensé au gaz hilarant dont on avait parlé avec RF le chimiste ; en effet le héros a reçu une balle qu'il doit de faire extraire, il se procure une bouteille de spray de protoxyde d'azote , et avant l'intervention il en "sniffe" une grande quantité pour tomber dans les pommes
    çà me rappelle que les dentistes doivent insensibiliser les gencives avec un produit semblable en faisant des piqûres ; je parle pour moi car j'ai l'habitude de crier avant d'avoir mal , et j'aimerais bien que le dentiste utilise un spray pour que je fasse une bonne sieste hilarante
    Bon ! je raconte çà pour tester Jimdo, pas pour tester du N2O

  • #113

    MG à 128 Go (jeudi, 09 mars 2017 20:15)

    MB dit qu'il n'a pas de mémoire, mais il se souvient de tout, c'est de la fausse modestie à 64 Go (moi j'ai 128 Go sur mon disque dur de souvenirs, et encore je suis modeste !)
    En effet c'était bien Cagnac l'inspecteur général, celui qui a fait le gros bouquin d'algèbre "Commissaire & Cagnac " que j'ai eu entre les mains
    Et félicitations pour avoir cité Annie Port qui est bien passée au tableau et a répondu aux questions ;Raynaud a demandé à l'I.G. s'il ne préférait pas peut-être interroger une fille (alors qu'il avait déjà choisi), celui-ci a bien voulu (il n'y avait que 4 filles) et bien sûr ce ne pouvait être que la plus forte
    Je ne sais plus de quel sujet il a été parlé, mais je me souviens que, quand l'inspecteur est parti, Annie a pleuré fort, Raynaud l'a rassurée en lui disant qu'il n'y avait pas de quoi avoir peur d'un inspecteur, et évidemment Ailhaud s'est précipité pour la réconforter
    Je ne me souviens pas qu'on ait eu la trouille pour Raynaud, d'autant plus qu'à la fin il nous a dit qu'on avait perdu assez de temps et que maintenant il fallait travailler ! Car il n'avait fait que 5 minutes de cours et l'inspecteur voulait placer sa petite idée, car ils ont tous un "dada" , paraît-il .
    Panzani a été vétérinaire comme Dellacasagrande
    De toute façon il faut toujours interroger les meilleurs, c'est connu
    çà aurait pu être Bressand, mais Raynaud n'aimait pas son air "bougon" et grognon

  • #112

    MB (mercredi, 08 mars 2017 22:50)

    Bonne question le Mathieu pas chanceux sauf ce jour là. Et je me rappelle bien de cette inspection. L'inspecteur général s'appelait Cagnac ou quelque chose comme ça.
    C'était un gros poil solennel et on avait tous la trouille pour Reynaud. Mais je ne me rappelle plus qui a été interrogé. Je donne ma langue au chat, comme on dit. Je suis sûr d'une chose ce n'était pas moi. Pas fou le Reynaud! Serait-ce Bressand ou Panzani ou peut-être une fille, l'actuelle Mme Annie Ailhaud ? Et le sujet de l'interrogation ne me revient pas non plus.... Mais je cherche

  • #111

    MG le chanceux (mercredi, 08 mars 2017 19:00)

    Ecce un essai Magnes magnésium (??)
    QUESTION n°17 : (difficile car aléatoire comme au loto)
    Un inspecteur général de maths était venu inspecter Sieur Raynaud en math-élem, accompagné du proviseur Pruniaux qui avait du faire hisser le drapeau suivant l'usage
    Raynaud commence son cours en écrivant au tableau à la vitesse grand V comme d'habitude, mais l'inspecteur l'interrompt et lui demande d'interroger un élève sur un certain sujet ; alors là je vois d'ici les sourires sarcastiques de MG et de RF , qui se frottent les mains en se disant que çà y était encore, le Mathieu allait être interrogé et se faire laminer, comme d'habitude, comme toujours ! ; et on a le coeur qui s'emballe (la tension est palpable comme dans les films) en voyant Raynaud qui balaye la classe d'un air interrogateur , et qui désigne qui ? J'avais une chance sur 35 pour que ce soit moi ! (nous étions 35 dans la classe)
    Et bien non, vous n'y êtes pas du tout, ce n'est pas moi qui suis interrogé car c'était mon jour de chance, mais pas pour le loto (maintenant vous avez une chance sur 34)
    Qui a été interrogé ??

  • #110

    MG (dimanche, 05 mars 2017 22:26)

    La réponse à la question 16 quand on lui demande pourquoi il n'a pas confiance, c'est :
    " Non, je n'ai pas confiance parce que dans le mot "confiance" il y a "fiance" à la fin et trois petites lettres avant !! "
    Elémentaire
    Le rythme des algorithmes va reprendre méchamment

  • #109

    MG le peintre (lundi, 20 février 2017 19:14)

    il est temps de donner les réponses du problème n°13:
    la gouache blanche était très utilisée pour bien réussir le DEGRADE du COUCHER DE SOLEIL, chaque lamelle correspondant à un PLAN
    Les 3 couleurs à mélanger étant celles du ciel au coucher du Soleil, soit le bleu, le jaune et le rouge, mais c'était difficile de passer d'une couleur à l'autre.
    Donc le 1er plan représentait un arbre ou une maison, le 2éme une colline, le 3éme une montagne et le dernier le ciel, Boutin mettait les plaques les unes derrière les autres ; le but était de réussir le dégradé du ciel, c'était pénible , je ne sais plus s'il ramassait et notait tout, mais je me souviens qu'il y avait des Compositions notées.
    Un indice pour la question n°16 :
    Etudiez bien le mot "confiance" (maintenant c'est facile !)

  • #108

    MG le racontard (samedi, 18 février 2017 12:15)

    Dans ce film, ce n'est pas la guitare mais le tam-tam qui envoie un message à l'élève !
    D'ou la :
    QUESTION n° 16 : ( très difficile )
    Quand on était en Seconde C, un jour de composition avec M.Varcin (gétorix),
    celui-ci surprend un élève avec le livre ouvert dans le casier sous son bureau.
    il lui mets un zéro, je crois qu'il le lui a enlevé ensuite (ce n'est pas à moi que çà arriverait ! ). A la composition suivante, Varcin s'est mis à surveiller , style RF ( mais sans la menace de Barcelonnette ) qui a du lui donner des cours de surveillance ; et Simon-Pierre Raybaud (encore lui !) demande au prof pourquoi il n'a pas confiance en nous ?
    Question : que répond à Raybaud Sieur Varcinovitch ??

  • #107

    MB (samedi, 18 février 2017 11:10)

    Ah!Ah! Ah! Pour un jeune étudiant Marseillais, être nommé à Digne, c'est un peu comme dans le film les chti être nommé dans le (grand) Nord pour un Provençal.... Et Bercelonnette, c'est le fusil à chevrotines et canon scié pour se parer de la pression éventuelle du redoutable maquis Bas-Alpin ....

  • #106

    RF à MG et MB (samedi, 18 février 2017 01:32)

    Chers amis. A Gassendi, il y en avait un individu qui ne supportait pas le copiage ! Il chassait, traquait, punissait les fraudeurs sans merci ! Quant il ne les menaçait pas du lycée de Barcelonnette, où l’Inspection générale n’allait jamais pour cause de bout du monde ! Si vous ne voyez pas ce que je veux dire (sic) , je vous renvoie au Film « Les sous doués passent le bac » avec Daniel Auteuil et Michel Galabru ! Son Professeur de Faculté, Mr Rouard, lui avait raconté comment se passait le Bac en Corse avec des joueurs de guitare traduisant en musique la Version latine ! Et le Président du Jury du Baccalauréat qui, se promenant le long du canal, avait vu une main le pousser délicatement dans l'eau, par un père de candidat, mécontent des résultats !
    De nos jours avec les smartphones, il faudrait analyser le code HTML avec un éditeur de ligne pour débusquer phishing et cookies ! Certains moteurs de recherche ne se privent pas de nous espionner par ce bief. Gare à la Téléportation quantique ! Aucune parade dans ce cas !

  • #105

    MG (vendredi, 17 février 2017 21:57)

    Chat va donc mieux, la Mac-chine de RF a Mac-chiné en décapchattant la chatière par ou passaient les chats vers son ordi, et je vais pouvoir continuer à décapchater mes souvenirs au rythme des algorithmes

  • #104

    MB (vendredi, 17 février 2017 19:14)

    A tous les attrapeurs de chats. Ça y est les affaires reprennent! Notre ancien professeur de sciences physiques retiré dans le Jura a réussi à capturer le chat avec son Mac. Félicitations. Mon petit fils, lui aussi membre de la Galaxie à la pomme, interrogé sur ce mystère félin m'avait évoqué l'hypothèse d'un changement de navigateur pour la reproduction exacte des lettres du captcha Jimdoyen...

  • #103

    RF à MG, MB et la Galerie (vendredi, 17 février 2017 18:21)

    Quand je suis arrivé au lycée Gassendi en 1958, les Professeurs de Sciences Nat étaient Mr Lavagne et Mr Laxenaire.
    Mr Lavagne est parti à Marseille et Mr Guérin, ancien élève de l'ENS de Saint Cloud, l’a remplacé.
    Pendant que Mrs Lavagne et Laxenaire étaient sous les drapeaux, deux dames, Mme Canonge et Mme Pabianky les ont remplacés deux années.

    En 1958,le Préparateur de Physique était Mr Reymond Lucien En 1959, il part à la retraite. Son remplaçant pendant deux années est Mr Juillard Désiré ainsi que Mr Charles Ferreri puis Mr Jean Leplat. Ils étaient Préparateurs de Physique et de Sciences Nat. Je corresponds avec Charles Ferreri tous les ans. Avec lui, j’ai monté beaucoup d’expériences de cours nouvelles et des manipulations de TP.

    On doit à mon collègue Mr Chatroux, chargé du Laboratoire, de s’être investi dans la construction et l’équipement du nouveau groupe scientifique.

  • #102

    MB (lundi, 13 février 2017 16:45)

    Bravissimo! Je ne sais pas où tu as trouvé ce commentaire mais il est canon§ Il me donne aussi envie de voir le film pour laisser venir et murir mon idée.
    Ça semble effectivement proche de la reproduction de la psychanalyse qui, du point de vue de l'analysant et de l'analyste n'est pas aussi "intello", même pas du tout parfois, que ce que les analystes peuvent en dire dans leurs publications... Comme ce commentaire qui réussit à faire sentir ce que Bergman lui-même a voulu dire et faire sentir par ses images et ses dialogues, de ce qui du passé plombe de façon mortifère ou dynamise en le "viviviant" le présent...
    Face à son amour passé séduit par un tiers devant lui, sans doute resté alors comme inerte et entier par inhibition ou blocage du risque de l'engagement de son désir et donc de sa vie "vivante" il retrouve la possibilité au présent par ce retour de sa vérité fuie ou refoulée de changer les choses.... Comme dans une analyse. C'est bien vu et dit.

Commentaires : 0